« Développer Clichy en y laissant une empreinte durable »

Interview Maire de Clichy_1

SUPPLÉMENT GRAND PARIS INFOS CLICHY-LA-GARENNE, SEPTEMBRE 2017

Après avoir été dirigée pendant plus de 30 ans par le Parti Socialiste, la ville de Clichy a basculé à droite en 2015. Depuis son entrée en fonction, le maire Les Républicains (LR) Rémi Muzeau a mis en place une politique radicalement différente de celle de son prédécesseur dans le but d’instiller une nouvelle dynamique à cette petite commune des Hauts-de-Seine.

Quelles sont les grands axes de votre politique en matière d’urbanisme?
A Clichy, le taux de logements occupés par leurs propriétaires n’est que de 26% ce qui est relativement bas comparé aux autres communes des Hauts-de-Seine. L’une de nos priorités est donc de rééquilibrer l’offre de logements en accession à la propriété avec celle de logements sociaux, qui constitue déjà 34% de la totalité du parc clichois. Un tel rééquilibrage en faveur du privé implique de tirer un trait sur les centaines de logements insalubres d’ores et déjà identifiés tout en construisant de nouveaux logements. Pour autant nous n’oublions pas le parc de logements sociaux pour lequel une enveloppe budgétaire de 10 millions d’euros sur 3 ans, destinée à leur réhabilitation, a été votée. Nous envisageons également la mise en œuvre d’un programme immobilier axé sur la mixité sur des terrains occupés auparavant par l’Institut des langues et civilisations orientales.

Vous vous définissez vous même comme un maire bâtisseur. Quelles sont vos ambitions en la matière?
D’ici 2020, nous comptons livrer 2600 logements en accession à la propriété sur Clichy.Depuis le début de ma mandature, il y a un peu plus de deux ans, nous avons autorisé la construction de plus de 1 000 logements et plus de 100 000 m2 de bureaux.. Notre ambition est donc de développer la ville en y laissant une empreinte durable. Celle-ci commence d’ailleurs à se concrétiser dans le nord-ouest du territoire au travers l’écoquartier du Bac d’Asnières où 340 logements sont déjà occupés. Non loin de la future Cité judiciaire, plus de 500 logements destinés à accueillir les salariés désireux de vivre à proximité de leur nouveau lieu de travail sont également en projet.

Comment se matérialise votre politique en matière d’attractivité en direction des familles?
Les promoteurs immobiliers qui interviennent sur notre territoire ont tout d’abord l’obligation de construire des logements familiaux. L’édification de nouveaux équipements publics à destination des familles est par ailleurs une priorité pour la municipalité actuelle. Il me semble en effet inconcevable de vouloir rendre la ville attractive sans un accueil des enfants dans de bonnes conditions. C’est pourquoi deux nouveaux groupes scolaires ouvriront leurs portes à Clichy. Une crèche sera par ailleurs opérationnelle dès cet autonome dans le secteur du Bac d’Asnières et la livraison d’une seconde structure petite enfance est programmée en 2018. Au niveau de la rue d’Estienne d’Orves, une médiathèque sera également bientôt aménagée dans des locaux municipaux. Ce ne sont que des exemples parmi d’autres d’équipements publics qui verront le jour à Clichy dans les trois prochaines années.

Cela passe aussi par l’amélioration du cadre de vie. Quelles dispositions mettez-vous en œuvre dans ce domaine?
L’une des premières mesures que j’ai prise en devenant maire de Clichy a été de recruter davantage de policiers municipaux. Nous disposons désormais d’un effectif de 40 agents armés patrouillant sur tout le territoire, 7 jours sur 7, de jour comme de nuit. Nous avons aussi investi dans un fourgon de police qui permettra de quadriller un même secteur plusieurs jours d’affilée. En association avec notre réseau de vidéo-surveillance, de telles mesures visent à éradiquer les petits trafics de drogues qui affectent certains quartiers. Afin d’améliorer la propreté, nous avons par ailleurs choisi de regrouper les agents municipaux chargés de l’entretien des espaces publics dans le centre-ville. Le nettoyage des quartiers périphériques est quant à lui assuré par des entreprises sous contrat, semaine et week-end. Cela passe enfin par la fluidification du trafic routier dans une commune qui n’a nullement vocation à accueillir des flux de circulation aussi denses qu’aujourd’hui. Des projets comme celui du réaménagement de la RD1, le long des quais de Seine, de la création de l’accès au périphérique extérieur depuis Clichy ou du boulevard urbain de Clichy Saint-Ouen que nous nous sommes efforcés de relancer participent de cette volonté.

Votre politique de la ville concerne également les commerces de proximité via l’instauration d’une charte des devantures commerciales. Quelles en sont les grandes lignes?
Selon cette charte élaborée en concertation avec le Conseil économique social et environnemental local (Cesel), qui est composé de citoyens clichois, tout projet de devanture commerciale est désormais soumis à une autorisation municipale. La charte en question définit les matériaux, les couleurs et les dimensions autorisés pour les enseignes commerciales, afin d’assurer une certaine harmonie entre les commerces et les immeubles de la ville. Nous voulons de cette manière inciter plus de commerces qualitatifs à venir s’installer à Clichy. Pour dynamiser la vie de quartier, nous offrons par ailleurs la possibilité aux bars et restaurants clichois de s’équiper d’une terrasse en échange d’une redevance annuelle. Plus d’une vingtaine d’entre eux ont déjà opté pour cette annexe extérieure de 8m2 installée sur l’espace public et je suis persuadé que bien d’autres suivront. Chaque jour, Clichy voit en effet affluer des milliers de jeunes actifs salariés de grandes entreprises qui aspirent à se détendre autour d’un verre un fois leur journée de travail terminée.

Comme vous venez de le souligner, Clichy abrite déjà les sièges sociaux de plusieurs grands groupes tels que L’Oréal, Amazon ou Monoprix. La ville a-t-elle la volonté d’accueillir encore plus d’entreprises?
Si nous développons aujourd’hui plus de 30 000 m2 de bureaux à proximité de la future Cité judiciaire c’est effectivement dans le but d’inciter les entreprises parisiennes, en quête de loyers plus attractifs, à venir s’implanter à Clichy. Nous faisons aussi en sorte de faciliter les démarches administratives de celles qui font ce choix, tout en offrant à leur collaborateurs un accès privilégié aux équipements sportifs et culturels de la ville. A l’automne 2016, j’ai lancé avec le soutien de BIC et L’Oréal, un fonds de dotation territorial. Baptisé Clichy Mécénat, celui-ci permet aux entreprises mécènes de certaines actions engagées par la ville en faveur du sport ou de la culture de bénéficier de déductions fiscales.

L’inauguration du nouveau Tribunal de Grand Instance, dans le XVIIe arrondissement parisien, est aussi l’opportunité pour Clichy de se rapprocher un peu plus de la capitale.
La frontière que représente lepériphérique est bien plus perméable que la Seine qui nous isole des autres communes de l’Établissement public territorial Boucle Nord de Seine auquel nous appartenons malgré nous depuis le 1er janvier 2016. J’estime d’ailleurs que Clichy a vocation à être considérée comme un arrondissement parisien. A l’image de l’établissement gastronomique la Barrière de Clichy, dont la salle de restaurant est à Clichy et la cuisine dans le XVIIe, nous avons à cœur de renforcer nos liens avec la capitale.

Interview Maire de Clichy_2

www.toutecrit.fr

Le vin à la conquête du monde

France, Vaucluse (84), Rasteau, vin de la vallée du Rhône, vendange

CNRS LE JOURNAL, JUILLET 2018

En quelques décennies, le vin est devenu un produit phare de l’économie mondialisée. À l’occasion de l’EuroScience Open Forum (Esof), qui se tient à Toulouse tout au long de la semaine, des chercheurs du groupe « In Vino Varietas » vont se pencher sur les évolutions récentes de la filière vitivinicole, de la production à la commercialisation du vin jusqu’à la manière de le consommer. Lire la suite »

L’épigénétique mène le génome à la baguette

cosmos_9022969_001_72dpi

CNRS LE JOURNAL, JUIN 2018

Identifiées chez la mouche drosophile il y a plus de 70 ans, les protéines Polycomb et Trithorax apparaissent depuis peu comme des régulateurs essentiels de l’expression de nos gènes. Retour sur les travaux récents mettant en lumière le rôle de ces complexes protéiques et les perspectives médicales que soulèvent ces découvertes. Lire la suite »

L’Efficacité au service d’une relation client innovante

Sources_Relation clients_Couv

SOURCES N°8, MAI 2018

Eau de Paris entend garantir le meilleur service à ses usager et abonnés, au coût le plus juste. Pour atteindre cet objectif, elle s’est fixée de nouvelles ambitions, celles d’un service agile, à l’écoute de ses clients, en capacité d’anticiper les évolutions des métiers, avec la recherche constante de l’intérêt général. Lire la suite »