La Cité du Volcan de La Réunion

Capture d’écran 2014-12-24 à 14.15.46

La Cité du Volcan a ouvert ses portes au public le 5 août 2014.  S’appuiant sur de nombreux dispositifs innovants et interactifs, à l’image des surfaces «multitouch» grand format, ce pôle d’attraction touristique de premier plan propose une muséographie d’immersion autour du volcanisme.

ÉRUPTION DE TYPE PHRÉATO-MAGMATIQUE

Une éruption de ce type survient sur un volcan émergé si le magma rencontre de l’eau (pluie qui s’infiltre, nappe phréatique, lac ou neige). Le mécanisme est identique à celui d’une éruption de type surtseyen. La rencontre de l’eau et du magma fait un choc thermique qui vaporise l’eau. Cela provoque des explosions qui fragmentent la lave partiellement solidifiée et les roches environnantes.

Le panache qui se forme est composé de gaz, de cendres vitrifiées, de bombes en chou-fleur et de fragments de roches anciennes. Des déferlantes basales peuvent par ailleurs ravager les flancs du cratère.

En 2005, le sommet du volcan Karthala, situé dans l’archipel des Comores, fut dévasté par deux éruptions phréato-magmatiques particulièrement violentes, causées par la présence d’un lac dans le cratère sommital.

Ces éruptions donnent également naissance à des structures très circulaires appelées maars. De tels cratères, creusés à même le sol par les violentes explosions, peuvent être observés dans le massif de l’Eiffel, dans l’ouest de l’Allemagne. Les maars sont également fréquents dans le Massif Central où le lac Pavin est l’un des plus beaux exemples de France métropolitaine.

Capture d’écran 2014-12-24 à 14.16.16

 

QUELQUES DÉFINITIONS

Panache éruptif: les éruption phréato-magmatiques mettent en jeu du magma avec une masse d’eau (nappe phréatique, glacier, cours d’eau, océan). Elles produisent donc deux types de panaches éruptifs. Les panaches gris-noir, très riches en cendres et particules volcaniques solides, et des panaches blancs, constitués de vapeur d’eau avec quelques autres gaz volcaniques.

Bombe en chou-fleur: ce bloc de basalte s’est solidifié en prenant la forme d’un chou-fleur. De plus de 6 cm, cette bombe volcanique, refroidie brutalement est caractéristique des éruptions phréato-magmatiques. Sa surface mamelonnée montre que cette bombe a été « trempée » lors de son contact avec l’eau environnante.
Bome Choux Fleur

Déferlante: la base du panache volcanique ressemble à un bourrelet qui se propage horizontalement. Lors d’une éruption très explosive phréatique, le panache vertical peut s’accompagner d’une déferlante horizontale. Ce phénomène dévastateur se produit lorsque les gaz volcaniques très turbulent et peu denses se détendent très rapidement et horizontalement. La déferlante projette un mélange d’eau et de produits éruptifs tout autour du cratère.
panache éruptif

Maar: la dépression circulaire remplie par un lac bleu clair est un cratère de maar. Un maar se forme au cours d’une explosion très puissante. Lorsque le magma rencontre une nappe phréatique ou des terrains hydratés pendant sa remontée vers la surface. Sous l’effet de la chaleur, l’eau se vaporise brutalement et fait augmenter la pression dans a cheminée volcanique. Les roches qui se trouvent au-dessus d’elle sont expulsées et le cratère ainsi formé a une forme circulaire quasi parfaite et se remplit d’eau ultérieurement.
Maar

www.museesreunion.re

Sixième édition des Étoiles de l’Europe

Palmares2018_Etoiles_1043146

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION, DÉCEMBRE 2018

Les Étoiles de l’Europe vise à valoriser les équipes françaises qui ont choisi l’Europe pour développer leurs recherches et s’ouvrir à l’innovation. Ce trophée récompense les coordinatrices et coordinateurs de projets européens de recherche et d’innovation, portés par une structure française. Lire la suite »

Les sucres, nouvelles molécules de la santé

Couv_Sucres

CNRS LE JOURNAL, NOVEMBRE 2018

VIH, obésité, Parkinson… autant de maladies qui pourraient être soignées grâce à des glucides complexes. En s’inspirant de ces sucres, présents à la surface de nos cellules, plusieurs équipes de recherche élaborent différentes stratégies. Démonstration avec six applications. Lire la suite »

Vers une « démotorisation » en douceur

popsciences_mag-hacker-la-ville

POP’SCIENCES MAG N°2, NOVEMBRE 2018

La façon de se déplacer au sein des grandes agglomérations a beaucoup évolué en quelques années. Bien que la voiture individuelle y occupe toujours une place de choix, celle-ci ne cesse de perdre du terrain au profit d’alternatives en tout genre. Lire la suite »