Cinquième édition des Étoiles de l’Europe

Etoiles_livret_A5_2017_versionweb_859549

MINISTÈRE DE L’ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR
DE LA RECHERCHE ET DE L’INNOVATION, DÉCEMBRE 2017

Les Étoiles de l’Europe récompensent des coordinateurs et coordinatrices de projets européens de recherche et d’innovation portés par une structure française. Elles honorent des hommes et des femmes qui ont fait le choix de l’Europe et montré la capacité des équipes françaises à s’affirmer en leader à la tête de réseaux d’envergure.

Fédérer la communauté européenne des modélisateurs du climat

Développer une infrastructure de recherche capable de mieux soutenir les travaux des chercheurs et des ingénieurs spécialisés dans la modélisation du climat, tel est le principal objectif du projet IS-ENES2 qui compte ainsi améliorer la visibilité de cette communauté scientifique au niveau international.

Le Réseau européen pour la modélisation du système terrestre (ENES en anglais) regroupe les chercheurs et les ingénieurs européens qui s’attachent à modéliser le climat de notre planète. Très impliquée dans les évaluations du Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat (GIEC), cette communauté scientifique fournit par ailleurs les prévisions permettant à l’Union européenne d’élaborer ses politiques d’atténuation et d’adaptation au changement climatique.

Cette infrastructure de recherche vise à fédérer l’ensemble des chercheurs et des ingénieurs européens travaillant sur la modélisation du climat. Dans cette perspective, le projet S-ENES2 s’est tout d’abord focalisé sur le développement en commun et le partage des outils dédiés au fonctionnement et à l’utilisation des modèles climatiques.

IS-ENES2 a également joué un rôle primordial pour la distribution internationale des résultats des simulations climatiques globales et régionales réalisées en Europe. Le projet a par ailleurs permis de soutenir le développement de l’infrastructure internationale associée, fédérant et renforçant ainsi la contribution des équipes européennes aux côtés des équipes américaines.

Le projet met aussi l’accent sur la diffusion des résultats issus des modèles climatiques vers les chercheurs qui s’intéressent à l’évolution du climat et ses impacts. Via une plateforme internet facilitant l’accès aux résultats de ces modèles, IS-ENES2 propose des outils favorisant leur utilisation par les scientifiques qui étudient les effets du changement climatique.

Le projet contribue en outre à intégrer les données de projections climatiques globales et régionales dans le Copernicus Climate Change Service. Ce nouveau service de l’Union européenne permet à des secteurs d’activité utilisateurs d’informations climatiques (agriculture,  santé, énergie,…) d’accéder plus facilement à ce type de données.

Etoile de l'Europe_IS-ENES

www.horizon2020.gouv.fr

 

Préparer l’agriculture européenne au changement climatique

Les épisodes météorologiques extrêmes peuvent avoir de lourdes conséquences sur le niveau de production des cultures agricoles. En s’appuyant sur des outils de simulation, il devient possible de mieux anticiper leurs effets sur l’agriculture européenne.

Les épisodes météorologiques extrêmes peuvent avoir de lourdes conséquences sur le niveau de production des cultures agricoles. En s’appuyant sur des outils de simulation et des indicateurs capables de prendre en compte l’impact de tels événements, le projet MODEXTREME vise à mieux anticiper leurs effets sur l’agriculture européenne.

Le système de prévision de rendements des cultures du Centre commun de recherche de la Commission européenne a fait état d’une faiblesse de performance en présence de phénomènes météorologiques extrêmes comme les vagues de chaleur et de froid, les fortes gelées ou les longues périodes de sécheresse. Or de tels épisodes sont souvent associés à une baisse de la production agricole.

Le projet MODEXTREME a consisté à développer à la fois de nouvelles solutions de modélisation et des indicateurs capables de déceler avec une plus grande efficacité l’influence de ces événements météorologiques extrêmes sur le secteur agricole.

Ces nouveaux outils ont été intégrés au système de prévision en agriculture climatique de la Commission européenne. Résultat: ils ont permis d’améliorer de manière significative les prévisions saisonnières du rendement des grandes cultures (blé, maïs, tournesol,…). Dans cette même perspective, des verrous ont été levés afin d’élargir aux prairies permanentes et aux arbres fruitiers le système prévisionnel européen.

À travers des outils de prévision innovants reposant sur les dernières avancées scientifiques en matière de modélisation et de simulation de systèmes agricoles, MODEXTREME a ainsi démontré sa capacité à aider l’agriculture à faire face aux phénomènes météorologiques extrêmes.

En précisant leurs impacts sur les rendements d’un large éventail de cultures, ce projet apporte de précieux éléments de réflexion sur l’avenir de l’agriculture européenne mais aussi mondiale face aux changements climatiques.

À terme, les avancées de MODEXTREME devraient contribuer à mettre en place, au niveau local, des plans d’adaptation de l’agriculture aux phénomènes atmosphériques extrêmes à travers l’élaboration et la diffusion d’outils de gestion des risques reliés à des systèmes d’alerte.

Etoiles de l'Europe_Modextreme

www.horizon2020.gouv.fr

 

 

Relancer le photovoltaïque grâce à des technologies d’avant-garde

Le projet HERCULES a été lancé en 2013 alors que l’industrie européenne du photovoltaïque était en pleine crise économique. Son objectif : développer des solutions technologiques innovantes à la fois plus performantes et moins coûteuses afin d’insuffler une nouvelle dynamique à ce secteur industriel.

Alors que l’Europe a longtemps été leader sur le marché mondial de l’énergie solaire, ce secteur industriel connaît depuis plusieurs années de sérieuses difficultés économiques en raison de la concurrence redoutable de l’industrie photovoltaïque chinoise.

HERCULES vise ainsi à développer des cellules photovoltaïques innovantes dans la perspective de redynamiser la filière européenne de l’énergie solaire. Les solutions envisagées reposent toutes sur l’utilisation du silicium monocristallin, matériau abondant et stable qui offre des rendements de conversion très élevés.

Trois technologies sont plus particulièrement au centre du projet : la cellule à hétérojonction, la cellule à contacts en face arrière et la cellule hybride combinant ces deux approches. Toutes les trois sont particulièrement prometteuses car elles présentent à la fois un haut rendement de conversion, une durée de vie supérieure à 35 ans et un coût de fabrication relativement bas.

Des tests réalisés en laboratoire ont tout d’abord permis de mesurer la performance, le coût, la durabilité et la fiabilité de ces technologies à l’échelle de la cellule et du module solaire. Leur comportement respectif à l’échelle d’une installation photovoltaïque de dimension industrielle a ensuite été évalué. Dans cet environnement de production, le rendement de conversion a atteint 22%, cette valeur étant même dépassée dans le cas de la technologie à base de cellules à hétérojonction.

Pour cette dernière, HERCULES a démontré que la course à l’efficacité et à la réduction des coûts était acquise. Des conclusions qui ont d’ores et déjà conduit l’un des partenaires industriels du projet à démarrer la production de cette technologie novatrice.

Etoiles de l'Europe_HERCULES
Cellule à hétérojonction avec métallisation smartwire -  © CEA-INES

www.horizon2020.gouv.fr

Concurrence alimentaire entre abeilles sauvages et domestiques

Paysage de la Cote Bleue

INRA, PORTAIL ACTUS, SEPTEMBRE 2018

Des chercheurs de l’Inra démontrent pour la première fois l’impact de la concurrence alimentaire des colonies d’abeilles domestiques sur les abeilles sauvages en milieu naturel. Ces travaux révèlent l’existence d’une zone d’influence autour de chaque rucher et peuvent être mis à profit pour organiser la cohabitation entre les différentes populations d’abeilles. Lire la suite »

L’UMRAE fait résonner la recherche en acoustique environnementale

csm_UMRAE-UNE_994719e136

IFSTTAR, SEPTEMBRE 2018

Issue de la fusion du Laboratoire d’Acoustique Environnementale (LAE) de l’Ifsttar et du Groupe Acoustique du Cerema Est de Strasbourg (GRACS), l’Unité Mixte de Recherche en Acoustique Environnementale (UMRAE) constitue désormais le principal laboratoire français dédié à cette thématique de recherche. Entretien avec Judicaël Picaut, chercheur à l’Institut et co-directeur de cette nouvelle structure. Lire la suite »

2017, Une année avec le CNRS

Couv_Rapport CNRS2017

RAPPORT SCIENTIFIQUE DU CNRS, JUILLET 2018

Le développement de nouvelles technologies, associé aux approches pluridisciplinaires, a permis des avancés spectaculaires des connaissances du vivant. De l’exploitation du monde microbien et la découverte de nouvelles formes de vie à la compréhension du fonctionnement du cerveau, le vivant connaît une véritable révolution. Lire la suite »